Depuis 2013, par l’obtention d’un agrément de l’Education nationale, le yoga a fait son entrée officielle à l’école avec l’objectif de faciliter les apprentissages, de la maternelle à l’université. De par les nombreuses expériences menées dans nombre d’établissements scolaires, il est avéré que la pratique du yoga permet aux enfants d’augmenter leurs capacités d’attention et de concentration.

Derrière cette « révolution », une association fondée par Micheline Flak : le RYE ou Recherche sur le Yoga dans l’Éducation. Focus sur le travail du RYE.

Une association RYE fondée en 1978

C’est Micheline Flak qui est à l’origine de la fondation de l’association RYE (Recherche sur le yoga dans l’éducation). Dans les années 1970, elle enseignait l’anglais au lycée Condorcet. En parallèle et à titre personnel, elle pratiquait le yoga, adepte du maître indien Swami Satyananda. Dans le cadre d’une expérimentation, elle introduit le yoga dans ses classes et en propose la pratique à ses élèves.

Très rapidement, elle en mesure les bienfaits sur la concentration et l’attention de ces derniers. Dans la foulée, elle crée RYE. C’était en 1978.

Indéniablement, Micheline Flak peut être considérée comme une pionnière. Inlassablement, elle explique, convainc, crée des ateliers dans des écoles, adapte la pratique du yoga pour les enfants au milieu scolaire, forme surtout des enseignants, déjà pratiquants de yoga, qui, à leur tour, transmettent aux jeunes ce qu’ils ont appris. Jusqu’au jour, en 2013, où le RYE obtient l’agrément du Ministère de l’Éducation nationale.

Dès lors, les cours se développent dans les écoles maternelles, primaires, les collèges, les lycées, les universités. Et le RYE est reconnu comme la seule association légitime à former des éducateurs au sens large, enseignants, animateurs, soignants…

Les objectifs du RYE : former les professionnels de l’éducation

Le RYE s’est donné pour mission de former les éducateurs à la pratique d’un yoga adapté non seulement aux différents âges de l’enfance, à son développement physique et cognitif, mais aussi à une salle de classe. Avec un objectif : reconnecter le mental et le corps, et par là même permettre aux enfants d’apprendre avec plaisir, de retrouver une certaine motivation et un vrai enthousiasme à engranger des connaissances.

Partant du constat que les élèves, quel que soit leur âge, manquent parfois de concentration, éprouvent des difficultés à mémoriser, à fixer leur attention sur un sujet, Micheline Flak a imaginé des techniques de relaxation accessibles aux plus jeunes. Techniques que chaque éducateur, formé au RYE, peut transmettre à ses élèves sous forme de courtes séances de yoga, au sein même de la classe.

Ces techniques du RYE s’inspirent du yoga des origines, et notamment de l’un des premiers sages, Patanjali, qui a codifié les principes du yoga. Pour autant, le RYE se veut totalement laïc, et ne fait référence à aucune croyance. Cette parenthèse fermée, revenons à l’échelle de Patanjali dont les six premiers échelons forment les fondements du RYE :

  • Le vivre ensemble – Gérer sa relation aux autres
  • L’hygiène personnelle – Éliminer les toxines et les pensées négatives
  • Le dos droit – Soigner sa posture
  • La respiration – Prendre conscience de son souffle
  • La détente – Calmer ses émotions
  • L’attention et la concentration – Apprendre à apprendre

Qu’il soit agité en classe, inattentif, ou au contraire mal dans sa peau, presque inhibé, voire totalement passif, stressé à chaque contrôle, chaque enfant ou adolescent peut trouver une forme de bien-être avec le yoga. Un bien-être dans sa tête et dans son corps. Grâce à des postures adaptées à l’âge des enfants, l’enseignant va le guider vers une forme de relâchement.

Les bienfaits du yoga chez les enfants et les adolescents

Dès leur plus jeune âge, les enfants sont soumis à des rythmes effrénés, à des pressions multiples, que ce soit à l’école ou lors de leurs activités périscolaires ou sportives. Ils sont fatigués, parfois anxieux, des états qui nuisent forcément à leur concentration.

Chez l’enfant, comme chez l’adulte, le yoga offre un forme de relaxation bienfaisante pour le corps et l’esprit. Il permet de s’apaiser en cas d’anxiété, de gérer son stress, de relâcher les tensions bien ancrées ou passagères.

Calmé, recentré sur lui, l’enfant gagne ainsi en attention et en concentration. Il peut développer ses capacités de mémorisation, l’apprentissage s’en trouve facilité.

Avec le yoga, les enfants gagnent aussi en confiance en eux. Le yoga peut aussi les aider à canaliser les émotions les plus négatives. Ce qui peut être tout à fait intéressant pour apaiser l’ambiance d’une classe.

Enfin, au point physique, le yoga renforce l’équilibre, la souplesse, améliore la coordination, renforce les articulations, et permet aux enfants de prendre conscience de leur corps.

Présent dans 12 pays, le RYE propose donc des formations à tous les enseignants, éducateurs, animateurs qui souhaitent initier au yoga les enfants placés sous leur responsabilité, au sein de leur classe ou dans le cadre d’un atelier.

Ces enseignants doivent disposer d’un pré-requis et donc pratiquer le yoga à titre personnel. Le RYE met également en lien des intervenants formés avec des structures accueillant un jeune public.